Groups audience: 

En 2002-2003 les Autorités des trois pays membres (Mali, Mauritanie et Sénégal) ont demandé au Haut Commissariat de l’OMVS de mettre en place un Programme Régional de Développement hydro-agricole à long terme de la Vallée du fleuve Sénégal (VFS). L’OMVS avait eu le soutien et l’appui de la FAO pour la préparation d’un Plan d’Action Régional d’Amélioration des cultures irriguées (PARACI). Avec l’adhésion de la Guinée en mars 2006, et la flambée des prix agricoles en 2008, l’OMVS avait sollicité une seconde fois la FAO pour étendre le Plan d’action à la Guinée et actualiser le document.
La table ronde des bailleurs de fonds en vue de mobiliser les ressources nécessaires à sa mise en oeuvre ne s’était pas tenue après la validation du PARACI.
Ainsi, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement (CCEG), tenue à Nouakchott en 2013, a, par résolution N°0032/ER/XVème CCEG/NKT/2013, engagé le Haut Commissariat, en rapport avec les Etats, à organiser dans les meilleurs délais une table ronde avec les partenaires techniques et financiers, pour mobiliser les financements nécessaires à la mise en oeuvre du PARACI. C’est dans ce cadre que le Haut Commissariat de l’OMVS a sollicité et obtenu un financement de l’Agence Française de Développement (AFD) pour la réactualisation des rapports pays de 2009, l’actualisation du plan d’action de 2010 et l’accompagnement à l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds.
Le rapport du PARACI, validé au cours d’un atelier tenu à Dakar les 23 et 24 novembre 2017, comporte une synthèse des quatre rapports pays, un Plan d’action assorti de fiches de projets.